Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Charito en tournée avec Alain Brunet Quartet à Tahiti

 

 

 

Musique En Polynésie

 

présente

 

JAZZ aux Iles 2009

 

 

Avec la grande chanteuse

CHARITO

 

 

 

et son dernier album:

"WATCH WHAT HAPPENS"

Charito meets Michel Legrand

 

disque d’or au Japon- 2009



La biographie de Charito :

 

CHARITO est l’une des plus grandes chanteuse de Jazz au Japon avec des albums enregistrés dans le monde entier et  récompensés  au niveau international. Le talent artistique de Charito continue de s’affirmer au travers des ses récentes tournées en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine.

 

Son style vocal très personnel et expressif, intègre ses intérêts musicaux qui vont de la ballade romantique à des sons plus rythmés et à l’improvisation. Son approche est fraîche et tonifiante,  rendant hommage à la tradition jazz en interagissant et explorant, en cherchant toujours à s’exprimer dans l’instant.

 

Nancy Wilson  : "The first time I heard Charito, I physically and emotionally embraced her and thought myself BEAUTIFUL, that came from the heart and the soul. She has a warm way of presenting a song and she represents what a singer really is, a song stylist." This Girl (1990)

 

1990-1994 : Dès le premier album enregistré, « This girl » lancé par Nippon Crow, sa carrière internationale débute vraiment.

Elle acquiert une expérience professionnelle en travaillant avec les musiciens les plus marquants de l’époque comme Hary Whitaker, Alex Blake et Wallace Mooney qui ont ajouté du prestige à son talent et l’ont aidé parfaire  réputation dans le monde de la musique d’aujourd’hui.

 

En chantant, dans ses albums, deux chansons d’amour des Iles Philippines , Charito  a promu une image plus positive de son pays et éveillé une conscience culturelle au travers de la musique. Pour son travail, elle a été nommée « Ambassadrice de bonne volonté » dans la promotion du Tourisme des Philippines au Japon.

 

1995-1996 : elle a fait son entrée sur le marché américain durant une tournée à Chicago comme chanteuse pour « Asian Jazz All Stars » dirigé par Terumasa Hino, le très célèbre trompettiste japonais.. Ils ont effectué des tournées en Corée, à Shanghai, Hong Kong, Singapour, la Malaisie, la Thaïlande et Taiwan,et  clôturé la tournée par un concert au Festival de Jazz du Mont Fuji qui s’est tenu à Yokohama au Japon.

 

Charito s’est aussi  produit pour la 1ère fois devant un public de 70 000 personnes au festival de Jazz de Montréal en juillet 96 (une première pour un artiste philippin).Ce grand succès a été suivi de la sortie de son album « Forever more » et plus tard au Canada et aux USA sous le label Lost Chart la promouvant au rang d’ artiste de classe mondiale.

 

1997 : elle a fait partie de l’ensemble « Lost Chart » un groupe franco canadien pour une tournée au Canada et une participation pour une seconde fois au festival de Jazz de Montréal. Durant cette période, elle a enregistré deux nouveaux albums « A time for love » et « The beat of your heart » .

 

1998 :elle  effectue des tournées dans les principales villes de Chine : Pékin, Shanghai, Dalian, Chengdu comme chanteuse vedette de l’ensemble « Lost Chart » .Puis lors de grands  concerts à Tokyo.

 

1999 :  Charito affronte  le Devan Philarmonique Petronas à Kuala Lumpur avec Asiana, un groupe formé par Jeremy Monteiro, composé des meilleurs musiciens asiatiques de Jazz et d’instruments traditionnels. Un mélange musical intéressant mêlant sons ethniques avec des harmonies de jazz et de l’improvisation.

 

2000 : Charito  donne plusieurs concerts en dehors du Japon. Elle chante  avec  le « World Jazz all stars » un groupe reconnu de musiciens jazz formé par Terumasa Hino, pour des concerts  d’inauguration et une série d’ateliers tenus dans le tout récent LC Arts Center de Séoul.

 

L’année 2001 est grand un tournant pour Charito avec son engagement pour des oeuvres caritatives. Elle a formé « Because we care group » un organisme qui utilise la musique comme canal pour sensibiliser les citoyens aux causes des nécessiteux et plus particulièrement la cause des enfants. Charito tient des concerts annuels dont les recettes sont reversées à plusieurs centres et organisations s’occupant d’enfants au Japon et aux Philippines.

 

C’est en  2002 qu’une étroite collaboration prend forme  avec le Jazz club de Hong Kong, elle se produit avec Lonnie Plaxico et sa formation new yorkaise, puis lors de concerts avec le brésilien Paulo Gomez ; le point d’orgue fut sa performance avec le très mondialement connu ’Orchestre de Jazz de Clayton-Hamilton dont elle a été  l’invitée spéciale.

 

En 2003 , elle sort son nouvel album « They say it’s wonderful » co-produit avec Lonnie Plaxico à New-York mettant en vedette  les grands jazz Mulgrew Miller, Lewis Nash and Jeremy Pelt. Dans cet enregistrement, Charito une nouvelle fois ose  un nouveau challenge en arrangeant les compositions de Manabu Ohishi, le directeur musical de son groupe. L’année a aussi été marquée par sa participation au festival de jazz de Kuchan, d’Asahi et au NHK session 505.

 

2004 a  marqué un nouveau tournant dans sa carrière quand elle fit équipe avec le musicien mondialement célèbre Ivan Lins et la sortie de l’album « Non stop to Brazil », « Charlito meets  Ivan Lins » enregistré au Brésil. Les arrangements jazz pop, riches, sensuels par composés par Ivan et Charito font de cet album aux rythmes Afro latin, un album original. Il  remporte le disque d’or du « Swing journal ».

Cette même année, elle a été invitée et s’est produite avec le groupe de Jarczyk au festival de Jazz de Kardow en Pologne où elle représentait le Japon,mais aussi  en qualité de membre du jury au « Chodziez International Jazz Workshop » qui reçoit des étudiants polonais et du monde entier.

 

En 2005, la carrière de Charito s’envole  avec « l’oscar de la meilleure chanteuse 2004 » décernée par le « Swing Journal » pour son album « Non –stop to Brazil ».

Charito et son groupe de latin Jazz sont les vedettes du Tokyo Jazz 2005 au Tokyo Big Sight où plusieurs artistes de grands noms du Japon et du monde viennent pour une représentation apporter du rêve mélangeant génération et frontières. Elle se produit avec le  Super Unit Session dirigé par Herbie Hancok avec Marcus Miller, Ivan Lins entre autres.

 

L’année 2006 a été particulièrement intéressante avec l’enregistrement à New York d’un album avec le Manhattan Jazz Orchestra arrangé et dirigé par David Matthews. Cet album fut la première collaboration  de MJO avec une chanteuse.

« Nica’dream » (2006/CT MUSIC) fut lancé en juin et fut aussi le 1er concert jamais enregistré par MJO avec Charito. Elle fut aussi l’invité d’un bon nombre de shows pour sa tournée japonaise  2006  « SWING SWING SWING »  qui s’est terminée au Suntory Hall à Tokyo. Cet album a fait l’objet de grands articles et a reçu le disque d’or décerné par le journal « Swing ».

Cette année là elle s’est aussi produite pour la première fois à Augsburg, en Allemagne pour les festivités du « Augustana Hall’s Jazz » Les articles ont été très élogieux.  Elle a aussi animé un cours supérieur pour des étudiants au Downtown Music Institute. L’Allemagne a chaleureusement accueilli Charito et envisage de l’inviter de nouveau pour des festivals et autres évènements dans les années qui viennent.

 

2007 « Nica’Dream » a reçu le disque d’or attribué par le journal « Swing » et gagna le titre  de meilleure chanteuse 2006. Cette année a été marqué par un accroissement de ses engagements à l’étranger et elle a été invité à se produire au festival International de Jazz et d’Arts des Philippines en 2007, au festival d’été de Jazz de Théoule sur-mer et à l’Abbaye de Fontdouce avec le Quartet d’ Alain Brunet , un concert avec le groupe Musikwerkstatt à Kurhaus Parkheater en Allemagne. En septembre, elle a sorti le CD « Now and Always », une édition spéciale de l’album de Charito avec son nouveau groupe de musique.

 

2008 : Sa musique lui a donné des ailes pour voyager dans différents endroits du monde. Elle a été une des vedettes au festival international des Philippines ; elle a fait des tournées en Russie et s’est produite pour la première fois au festival « Jazz at the Old Fortress International Jazz festival » et au « Baikal Waves International Jazz festival », invité spéciale au festival de Jazz d’Atlanta et au « National Black Arts Jazz festival 2008 avec le quartet de Bernard Linnette.

 

Son dernier album « Watch what happen » enregistré en France avec le grand maître Michel Legrand est sorti en août et a fait l’objet d’articles élogieux.

 

Une histoire exceptionnelle que celle de collaborer avec Michel Legrand.

 

Charito « Watch what happens » a réussi à capter l’essence des oeuvres majeures du Maître.

 Un mélange de mélodies fortes et d’arrangements audacieux, cet album reprend les interprétations de films célèbres  comme « les parapluies de Cherbourg », « Windmills of your Mind » et un « Eté 42 ».

Les duo de Michel et Charito sont particulièrement impressionnants.

Enregistré de manière très intimiste, ce disque confirme la reconnaissante par Michel de la signature vocale de Charito, « une belle et spontanée expression de la vie » ont été les mots élogieux exacts.

 

Le site de Charito : www.charito.com

 

Ecoutez en double cliquant :         

 

 

Alain BRUNET Quelques repères…

 

• Il commence à jouer de la trompette à l’âge de 10 ans au sein de l’harmonie de Saint Sorlin en Valloire…..

 

• A 20 ans, il dirige un ensemble vocal et instrumental à Valence (Drôme) avec lequel il se produit en concert dans la région Rhône-Alpes et en 1973, il est le premier étudiant en musicologie à écrire un mémoire de maîtrise sur le jazz (Sorbonne Paris IV). Il crée, la même année, son premier orchestre professionnel, avec lequel il enregistre pour France-Musique.

 

• Il enregistre son premier disque avec le big band « Machi-oul » de Manuel Villaroel en 1975, crée le département de jazz du conservatoire de Romans (Drôme), ainsi que le grand orchestre de jazz de la Drôme, qu’il dirigera jusqu’en 1984, avec pour pianiste un certain Michel Petrucciani. Il fonde, la même année, le MODULE-Alain Brunet Quintet avec le batteur Jacques Bonnardel.( nombreux concerts en région Rhône-Alpes).

 

 

  • Il participe au festival de Chateauvallon à la tête d’un quartet composé de Daniel Humair, Henri Texier et Manuel Villaroel (1976), ainsi qu’au festival de Vienne (1980). Il représente la France au sein du big band constitué, une fois l’an, par l’union européenne des radios et télévisions (UER) à Helsinki (Finlande) en1979.

 

• Il enregistre des émissions de radio et de télévision avec les formations déjà citées et participe à la plupart des festivals de jazz en France et à l’étranger. En 1980, il est choisi par le Ministère des affaires étrangères pour effectuer une tournée de concerts en Afrique de l’Est, conclue par l’enregistrement d’un disque (Module – le geste du cachou)

 

• Il enregistre son premier CD en 1991 pour Label bleu en quintet avec Denis Badault, Yves Torchinski, Francis Lassus et la participation de Didier Lockwood.

 

• Il travaille sur la musique de Serge Gainsbourg entre 1992 et 1996 avec le pianiste Olivier Hutman. Il participe aux festivals de Montréal, Toronto, La nouvelle Orléans, Newport, Varsovie, Montreux, Nice, Paris-la Villette, Rome, Ramatuelle etc Il enregistre un disque pour WEA consacré à Serge Gainsbourg (1993).

 

• Il effectue une tournée aux Etats-Unis et au Canada en mai 1995 conclue par l’enregistrement d’un disque à Los-Angeles consacré à la chanson française. (RDC Records). Il joue, comme soliste de jazz, avec des formations classiques telles que La Camerata de France, le Sinfonietta de Chambord, l’orchestre de l’opéra de Marseille, L’ensemble instrumental de Romans ….

 

• Il fait l’objet d’un portrait en images par le réalisateur François Reichenbach et co-anime avec Eve Ruggiéri plusieurs « musiques au cœur » consacrées au jazz (antenne 2 1992-1994). Il est, depuis 1996, membre du sextet de Prince Lawsha, orchestre de la côte ouest américaine qui est sous contrat avec Sony music. (album planetary rythms Oakland Californie aout1997).

 

• Il enregistre à nouveau avec le sextet de Prince Lawsha et sous la direction de Kenneth Nash, un deuxième album pour Sony-music (Oakland –Californie-avril 1999). Il se produit en soliste avec le Lorient-big-band (tournée dans le Pacifique-sud avril 99), avec Ugoy-Ugoy band (Manille-Philippines :juin 99), et effectue son premier tour du monde musical avec le Prince Lawsha band (Californie et Tahiti :octobre 99) et à la tête d’un quintette pour 3 concerts. (Nouméa- Nouvelle Calédonie : novembre 99).

 

• Il se produit dans différents festivals de l’été 2000 avec sa nouvelle formation de musique métissée, le Didgeridoo Orchestra et il est le premier musicien de jazz invité du festival Pablo Casals de Prades à l’occasion de son cinquantième anniversaire pour un programme consacré à Duke Ellington. Participe au printemps 2001 aux festivals de Moscou (Didgeridoo Orchestra) et Manille où il enregistre aux côtés du célèbre quartet philippin Buhai . A l’automne 2001, il effectue une tournée européenne avec le Prince lawsha band et enregistre deux CD sous son nom : l’un avec le Didgeridoo orchestra (distribution Night and Day), l’autre consacré à la musique de Charles Trenet avec son quintet et la Camérata de France sous la direction de Daniel Tosi.

 

• Il joue à San-José et Santa-Cruz (Californie) au printemps 2002 et participe au cours de l’été à plusieurs festivals dont celui de Montpellier, Radio-France. Il se produit en septembre salle Cortot à Paris et en Suisse dans un nouveau programme trompette classique, trompette jazz avec Guy Touvron, trompettiste classique et un trio de jazz piano, contrebasse, batterie.

 

• Il est en tournée en Iran en juin 2003 (enregistrement d’un CD avec l’ensemble de musique traditionnelle Sharghi) et se produit en juillet au sein du quintet de Michel Legrand au club Lionel Hampton hôtel Méridien Paris, et aux festivals de Marciac, Toronto, Porquerolles, Crest jazz vocal….En décembre 2003 il est tournée dans l’océan indien (Maurice Réunion) et en mars 2004 en tournée en Egypte conclue par un concert à l’opéra du Caire.

 

• Il est en tournée au Pakistan en juin 2004 avec des musiciens de musique traditionnelle pakistanaise ; le CD Swingin’ Trénet est distribué en septembre 2004 et une tournée nationale de 18 concerts accompagne cette sortie. Tournée en Californie et Polynésie française en avril 2005 avec le sextet de Prince Lawsha. Concerts en Russie avec le sextet de Michel Legrand (mai 2005) ; Il est invité comme soliste du Paris Jazz Big band au festival de Marciac (août 2005) et se produit à l’université de Santa Barbara (Californie) début décembre, avec le quartet californien de Rob Wallace.

 

• En mars 2006 le CD Alain Brunet/Didgeridoo project (Cristal records/Abeille est distribué en Europe, Russie, Canada et une tournée de 20 concerts commence à Montélimar (Drôme) pour se terminer à Bruxelles.

 

• Il crée début août au Perthus (Pyrénées orientales) un poème musical consacré à l’année 1936 intitulé 1936 : des fleurs et des pleurs ; en octobre il participe au festival de jazz de La Rochelle (concert Trenet) et il est soliste invité des choeurs CantaRéunion et les Messagers du Gospel pour 4 concerts sur l’île de la Réunion.

 

• Il est invité début janvier 2007 à New York à participer à l’enregistrement du dernier CD du chanteur californien Prince Lawsha aux côtés de Kenny Baron (piano), Charnette Moffette ( Contrebasse), Kenny Washington (batterie).

 

 

Avec « Alain Brunet Quartet »,

 

Alain Brunet, Trompette, Alain Mayeras , piano

 

Frédéric Rossoni, basse, Hans Faatauira , batterie, percussions

 

 

Mercredi 8 avril Concert au Raiatea Lodge Hôtel à 18h30 (tél.600.100)

 

 

Jeudi 9 avril à 18h30 « Jam Session » à la Plantation du Méridien, à 18h30

 

Vendredi 10 avril Le Méridien à 21 heures Concert de Charito

 

Le Méridien propose un package : soirée grand buffet (prix habituel :7650 francs)

Troupe Tahiti Ora et concert Charito à 9500 francs !

 

 

 

Samedi 11 avril « Jam Session » et concert Charito sur le Motu Martin à 14 heures

Profitez de la journée sur le Motu de 8h à 17 heures

Plage, douche, WC, kayacs à votre disposition, portez votre serviette et peue

 

-Forfait transfert, journée et  concert : 4000 francs par personne

 

-Forfait transfert, journée, repas (poisson cru, poulet curry, riz, fruits frais)+une boisson et concert : 6000 francs par personne

Billets en vente  à Odyssey pour ces packages à partir du 1er avril

 

 

Tarifs pour le concert:

Adhérent :                      3000 francs

Non adhérent :               4500 francs

Jeunes et étudiants :    1500 francs

 

 

Réservations : ODYSSEY à partir du 1er avril

ou

Adhérents : 42.47.54 ou mail : cartier@mail.pf

 

Renseignements : 78.80.62 ou sur le blog de MEP



31/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres