Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Concert Dautricourt Rossfelder le 24 février 2011 à 18h30 au Méridien Tahiti

et

 

 

MUSIQUE EN POLYNESIE



présentent

 

en remplacement de Valérie DUCHATEAU, accidentée,

 

 le 24 février 2011 à 18h30 au salon Matisse

de l’Hôtel Le MERIDIEN TAHITI

 

Le DUO

Nicolas DAUTRICOURT , violon

Emmanuel ROSSFELDER, guitare

 

 

  Les biographies:


Emmanuel ROSSFELDER

A trois ans ses parents lui offrent une petite guitare en plastique qu’il met vite au rebut, plus attiré qu’il est par la guitare « sèche » de sa mère, elle-même musicienne. Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité. Ses parents entretiennent son goût pour la musique et l’encouragent sans relâche dans les cours de guitare qu’il suit. Son étonnante facilité, sa motivation, son caractère enjoué et communicatif le conduisent rapidement devant le public.

A 14 ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l'unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence dans la classe de Bertrand Thomas, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Dès lors une relation privilégiée s’instaure entre le Maître et l’élève. Il voue une admiration sans borne à son professeur qui en retour lui prodigue un enseignement fondé sur une technique spécifique de la main droite qu’il avait élaboré avec Ida Presti.

 

En 1991 et 1992, il obtient deux premiers prix à l’unanimité au CNSM de Paris (guitare et musique de chambre)

« Emmanuel offre à la guitare une sonorité puissante, de la virtuosité, de l’émotion et une fantaisie qui font déjà de lui un grand artiste.

Alexandre LAGOYA

La presse voit alors en Emmanuel Rossfelder l’héritier du Maître Lagoya. Il se présente alors à des concours internationaux et reçoit de nombreux prix : prix Pierre Salvi remis par le Ministre Français de la Culture (FMAJI), Masters de la guitare de Paris, Stotsenberg (Etats Unis), Walcourt (Belgique), Benicasim (Espagne), Vina del Mar (Chili) ...

 

Mais son bonheur n’est complet que devant le public auquel il fait découvrir toutes les possibilités de la guitare. Il se produit sur les grandes scènes françaises et étrangères : Opéra d’Avignon, de Vichy, de Strasbourg, salle Gaveau et salle Cortot à Paris, Festivals d’Auvers sur Oise, de Berlioz, de La Chaise Dieu, de la Vézère, du Jeune Soliste, de Sully sur Loire, aux Flâneries Musicales de Reims, à Boston, New York, Philadelphie, Los Angeles.

 

Il joue également en soliste avec de grands orchestres : Orchestre Philharmonique de Radio-France, de Cannes, de Nice, d’Auvergne, de Perrugia, de la Scala de Milan, le Landmarks Boston Orchestra, le Baltic Chamber Orchestra... Et sous la direction de chefs prestigieux : Roberto Benzi, Philippe Bender, Jànos Fürst, Charles Ansbacher, Stanislas Lefort...

 

Concertiste reconnu, il est en 1998 lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire. « Découverte Classica » en 2001, « Révélation Classique » par l’ADAMI en 2002, il est « Victoire de la Musique Classique » en 2004 (catégorie Révélation Soliste Instrumental de l’année).

Emmanuel Rossfelder a enregistré 4 cds en solo : "Danses Latines", "La Guitare Lyrique", "Sueño", "Bach..." et un DVD en live "Récital". Ses succès et récompenses en France sont remarqués par le Japon, la Russie, le Canada, les Etats-Unis, le Brésil, qui l'invitent dès lors pour des tournées régulières. 

 

NICOLAS DAUTRICOURT

 

 

« Prix Georges Enesco de la Sacem », et « Révélation Classique de l’ADAMI » au Midem de Cannes, Nicolas Dautricourt est sans conteste l’un des violonistes français les plus brillants et les plus attachants de sa génération.

 

Lauréat du Concours International Henryk Wieniawski de Poznan, du Concours International des Jeunesses Musicales de Belgrade, des Concours Internationaux Rodolfo Lipizer de Gorizia et Gian-Battista Viotti de Vercelli, également boursier de la Fondation Natexis, il se produit sur les plus grandes scènes internationales (Kennedy Center de Washington, Wigmore Hall de Londres, Tchaikovsky de Moscou, Téatro National de Bélèm,  Copenhagen Concert Hall, Boston Gardner Museum, Ongakudo Hall Kanazawa, Sendai city Hall…), françaises (Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Arsenal de Metz, Opéra du Rhin, Grand Théâtre de Provence…), et est l’invité de nombreuses manifestations artistiques (Festival de la Chaise-Dieu, Printemps des Arts de Monaco, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Parc Floral de Vincennes, Folle Journée de Nantes, Rencontres Musicales de La Baule,  Saoû chante Mozart, Flâneries musicales de Reims, Festival de Pâques de Deauville, Festival des Arcs, La Roque d’Antheron, Festival du Périgord Noir, Festival d’Auvers sur Oise, Musique à L’Empéri…).

 

Invité également de prestigieux festivals à l’étranger tels que RAVINIA (Usa), SINTRA (Portugal), il se produit en tant que soliste avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Mexico, le Belgrad Philharmonic Orchestra, le Kiev Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre de l’Opéra de St-Etienne, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre Symphonique de Caen, le Baltic Chamber Orchestra, l’European Camerata, l’Orchestre de Chambre de la Scala de Milan, le Tokyo Chamber Orchestra, le Orchestra Ensemble Kanazawa, le Sendai Strings Ensemble, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre Français des Jeunes ainsi que de nombreux orchestres en Russie (Nijny-Novgorod, Novossibirsk, Murmansk, Tomsk, Irkutsk, Rostov…) sous la direction de Yuri Bashmet, Eiwin Gullberg Jensen, Dennis Russell Davis, Mishiyoshi Inoue, Jacques Mercier, Fabien Gabel, Kazuki Yamada, Faycal Karoui, Vahan Mardirossian, Stanislas Lefort, Mark Foster, Arie Van Beek...

 

Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il affectionne tout particulièrement la musique de chambre qu’il pratique aux côtés de Yuri Bashmet, Léon Fleischer, Augustin Dumay, Gérard Caussé, Michel Dalberto, David Guerrier, Gary Hoffman, Anne Gastinel, Nicholas Angelich, Giovanni Bellucci, Dana Ciocarlie, Bertrand Chamayou, Emmanuel Rossfelder, ou encore le quatuor Psophos, le quatuor Parisii et le trio Wanderer. Son interêt marqué pour le jazz lui offre également le privilège de collaborer régulièrement avec le contrebassiste Jean-Philippe Viret, le pianiste Antoine Hervé, le guitariste Nelson Veiras, ou bien encore l’accordéoniste Richard Galliano, au sein du « Tangaria quartet » et du « Piazzolla Forever project ».

 

Nicolas Dautricourt a par ailleurs gravé une intégrale de la musique pour violon et piano de Karol Szymanowski pour le label Saphir Records, ainsi qu’un disque consacré au Concert pour violon, piano et quatuor à cordes d’Ernest Chausson accompagné du double concerto de Félix Mendelssohn avec l’Orchestre d’Auvergne pour le label Calliope, enregistrements unanimement reconnus par la critique et notamment récompensés par de hautes distinctions.(recommandé par Classica, 4 étoiles du Monde de la Musique, 5 diapasons…)

 

Admis en 1993 à l’âge de 16 ans au CNSM de Paris, Nicolas Dautricourt y a obtenu un 1er Prix de Violon 1er nommé avec mention spéciale du Jury (classe de Jean-Jacques Kantorow), ainsi qu’un premier prix de musique de chambre à l’unanimité avec le quatuor à cordes Kinsky (classe de Jean Mouillère). Il fut alors reçu 1er nommé en cycle de perfectionnement de violon et suivit parallèlement un cursus d’écriture au conservatoire d’Issy les Moulineaux dans la classe d’Isabelle Duha où il obtint un premier prix 1er nommé.

 

Nicolas Dautricourt a par ailleurs reçu l’enseignement de maîtres prestigieux tels que Philipp Hirschhorn, Tibor Varga, Miriam Fried, Gérard Poulet, Hermann Krebbers et participé aux master-classes du Quatuor Borodine ainsi que du Quatuor Hagen.

 

Il joue actuellement un magnifique instrument de Nicolo Gagliano datant de 1740, et est depuis 2007 directeur artistique des « Moments Musicaux » de Gerberoy.

 

 

Le programme du Concert :

Mauro GIULIANI (1781-1829): Sonate  pour violon et guitare 

 

Francisco TARREGA (1852-1909)  : thème et variations sur le Carnaval de Venise , guitare seule

 

Enrique GRANADOS (1867-1916) : Andaluza , guitare seule

 

Isaac ALBENIZ (1860-1909): Asturias , guitare seule

 

Pablo DE SARASATE (1844-1908) : Romance Andaluze pour violon et guitare

 

Astor PIAZZOLLA  (1921-1992) : Night-club 1960 pour violon et guitare

 

 

--------pause-------

 

 

Jean-Sébastien BACH (1685-1750): Sarabande de la 2ème partita en ré mineur , violon seul

 

Eugène YSAŸE (1858-1931): Sonate no 3 op. 27 "Ballade"  , violon seul

 

Jules MASSENET (1842-1912): Méditation de Thaïs  , pour violon et guitare

 

Gaetano PUGNANI (1731-1798) / Fritz KREISLER (1875-1962) : Prélude et Allegro , pour violon et guitare

 

Jean-Sébastien. BACH : Cantate n°147 , guitare seule

 

Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759): Sarabande , guitare seule

 

Manuel DE FALLA (1876-1946): El amor brujo , pour violon et guitare

 

Manuel DE FALLA :   La vida breve , pour violon et guitare

 

Les billets sont en vente à Tahiti Music, Place de la Cathédrale, Papeete

 

Ou à l’Hôtel Le  Méridien Tahiti

 

2500 francs par personne

 

Un pass pour les trois soirées est proposé au prix de 4500 francs



17/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 243 autres membres