Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Duo Violoncelle -piano fin novembre au Radissson Tahiti

Musique En Polynésie

          a le plaisir d’accueillir                                                   

         

Maja BOGDANOVIC, violoncelle et Roustem SAITKOULOV , piano

                                                                                                                                                                                              

 

 Maja BOGDANOVIC

 

Maja Bogdanovic (1982) est née à Belgrade, en Serbie, où elle commence l’apprentissage du violoncelle à l'âge de 6 ans.

Admise à l’âge de 16 ans dans la classe de Michel Strauss au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, elle obtient en 2003 le Prix de violoncelle avec la mention très bien à l'unanimité et entre en cycle de perfectionnement. Elle obtient l’année suivante le Prix de Musique de Chambre avec la mention très bien à l’unanimité et les félicitations du jury, dans la classe d’Itamar Golan.

Elle a travaillé la musique de chambre avec Theodor Paraskivesco, François Salque, Maurice Bourgue, Pierre Laurent Aimard et Valérie Aimard. Elle a également participé à des master-classes avec Bernard Greenhouse, Alban Gerhardt, Jens Peter Maintz, Young Chang Cho, Heinrich Schiff, Maria Kliegel, Martin Loehr, Alexander Baillie, Alexander Kniazev, Richard Aaron, Hatto Bayerle. Actuellement elle se perfectionne à l’Université des Arts à Berlin, dans la classe du professeur Jens Peter Maintz.

Maya est lauréate de nombreux concours internationaux : 1er Prix à Tortona (Italie, 1995) ; 1er Prix à Kosice (Slovaquie, 1996) ; 2ème Prix au concours Heranova Soutez (République Tchèque, 1997) ; 2ème Prix à Liezen (Autriche, 1998) ; 1er Prix au concours ESTA à Paris et 1er Grand Prix de Forum de Normandie (en duo avec Sanja Bizjak) en 2003. En mars 2005, elle a obtenu le 3ème Prix du Concours de Belgrade ainsi que trois prix spéciaux (prix pour l’interprétation de l’œuvre imposée, prix pour l'enregistrement d’un CD, prix de l'union des artistes).

En novembre 2005, elle a été récompensée par un Prix Spécial au 8ème Concours Rostropovitch à Paris. Elle est lauréate de la Fondation Natexis Banque Populaire (2004-2007) et boursière du DAAD en Allemagne, pour 2007-08. Elle était également soutenue par l’AFAA.

En décembre 2006, elle a remporte le 2eme Prix et le Prix du Public du Concours International "Gaspar Cassado" à Hachioji - Japon, où elle s'est produit avec Philharmonie de Tokyo et Maestro Totsuka Naohiro au mois de décembre 2006.

 

Elle vient de remporter le 1er Prix au concours Aldo Parisot en Corée du Sud. Ce prix lui permettra de se produire avec l’orchestre Sejong Soloists, Wonju Philharmonic, récital Rising stars et en récital à Carnegie Hall le 7 Novembre 2008, avec la pianiste Maria Belooussova.

 

 

Maja a joué en soliste avec l'Orchestre de la Radio-Télévision Serbe (première tournée à l'âge de 16 ans et l’enregistrement pour la RT Serbie, concerts en 2003, 2005, 2006, 2007), le Münchner Kammerorchester, Wonju Philharmonic, Tokyo Philharmonic, Sejong Soloists, l'Orchestre de la Garde Républicaine, l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire, et les orchestres de chambre « Saint Georges » et « Dusan Skovran ». Elle a donné de nombreux récitals à travers l'Europe (France, Italie, Suisse, Allemagne, Autriche, Roumanie, Slovaquie...) et s'est produite dans des salles telles que la Philharmonie de Belgrade, Kolarac Hall a Belgrade, le Théâtre des Champs-Élysées, le Théâtre Mogador, l’Hôtel National des Invalides, Salle Cortot et l'Auditorium de l'Opéra-Bastille à Paris, le Palais des Papes à Avignon, les Palais des Congrès de Nantes et de Strasbourg, le Prinzregententheater de Munich, Ichou Hall au Japon, Nunmaul Hall en Corée du Sud. Elle a été invitée par des festivals internationaux à Belgrade, Giverny (ou elle s’est présentée a cote des artistes comme Gil Sharon, Dan Zhu, Frederieke Saeijs, Maria Belooussova, Philippe Berrod, Vladimir Mendelssohn), Festival de Saint Denis, Novi Sad, Arandjelovac, Deauville (ou elle a joué avec Bertrand Chamayou, Alissa Margulis, Jonas Vitaud, Matthiew Trussler…), Cordes sur ciel, Jeunes-Talents, Nouveaux talents…

 

Maja a réalisé de nombreux enregistrements pour la Radio Serbe, NHK Japon, 1ère Chaine Coréenne, la RAI et France Musique, notamment pour l'émission "Dans la cour des grands".

 

Dans la saison 2007-08 elle fera son « début » avec la Philharmonie de Belgrade et Maestro K. Penderecki, elle se produira également avec le quatuor Ebene, sera en tournée au Japon et Amérique Latine avec le pianiste Julien Gernay, en avril 2008 elle donnera récital/enregistrement « Déclic » soutenu par Culturesfrance.

 

 

 

 

Roustem Saïtkoulov

 

 

 

" Intelligence, noblesse, élégance, transparence de la communication pianistique et créatrice caractérisent le jeu du pianiste Roustem Saïtkoulov"

                        Jury du Concours Géza Andà présidé par Sir Neville Marriner

 

Né à Kazan (Russie) en 1971, Roustem Saïtkoulov étudie au conservatoire de sa ville natale, puis au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, où il reçoit son diplôme de soliste en 1994. Il poursuit ses études à l’Ecole Supérieure de musique de Munich et obtient le diplôme de 3e cycle en 1997.

Lauréat de concours internationaux : "F.Busoni" à Bolzano, UNISA Transnet à Pretoria, Géza Andà à Zurich et Marguerite Long à Paris, il obtient le 1er Prix du Concours de Rome en 1994.

En juin 2003, Prince Rainier III de Monaco lui remet le Prix de Monte-Carlo Piano Masters.

Roustem Saïtkoulov donne de nombreux concerts avec orchestre en Europe, notamment avec l'Orchestre Symphonique de Prague, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Capella Istropolitana ou Tonhalle de Zurich. Ses récitals le mènent en Russie, Suisse, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni, en Républiques Tchèque et Slovaque,  au Japon, Canada et aux Etats-Unis.

En France, où il vit actuellement, il participe au Festival Chopin à Paris, au Festival de l’Orangerie de Sceaux, aux Rencontres Internationales Chopin à Nohant, Piano aux Jacobins à Toulouse et donne de nombreux concerts retransmis par France Musiques, Radio Classique et les chaînes de télévision La Cinq et Muzzik/Mezzo. Alain Duault lui consacre à deux reprises son émission « Toute la musique ».

 

Chaleureusement salué par la presse internationale, le premier CD de Roustem Saïtkoulov chez EMI Classics, consacré  aux études pour piano de Chopin, Scriabine, Arenski, Prokofiev et Stravinsky est sorti en France en avril 2004.

Il revient au genre d’étude en jouant l’intégrale des Etudes de Chopin et obtenant des véritables triomphes à Paris (Salle Gaveau - retransmis par France Musique), St Tropez, Roanne et dans des festivals Les Rencontres F. Chopin à Nohant, Liszt en Provence, Kinsale Arts Week en Irlande.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extraits de presse

Roustem Saïtkoulov possède une âme de poète passionné, tourmenté. Une émotion communicative se dégage de sa Wanderer-Fantasie et de la Fantaisie op. 17 [de Schumann]. L'élan est toujours jaillissant, le souffle généreux, l'éloquence enflammée. Une vraie nature.

                                                                       Journal de Genève et Gazette de Lausanne

 

 Une interprétation sobre et dépouillée, mais non dépourvue d'émotion, souligne la finesse des exécutions de Roustem Saïtkoulov . Il a particulièrement impressionné par son interprétation légère, vibrante et techniquement éblouissante du Scherzo en mi majeur (op.54) de Chopin, et celle de la Sonate en la mineur de Mozart (K.310) - articulée avec extrême sensibilité et, dans la partie finale, une légèreté non dénuée de profondeur, qui alliait technique et sensibilité.

Le jury du Concours Géza Anda présidé par Sir Neville Marriner

 

 Roustem Saïtkoulov possède une technique de haut vol. Son disque d’Etudes est un choix qui prouve l’imagination de l’artiste. Les morceaux de Stravinsky sont épiques est formidablement articulés.

Gramophone

 

Le point culminant de la soirée a été le pianiste Roustem Saïtkoulov dans le concerto op. 35 de Chostakovitch. Il a su rendre la richesse musicale de l’œuvre : le romantisme du mouvement lent, la fougue du Presto — tous les éléments d’un jeu fascinant.

Hamburger Abendblatt

On apprécie sans doute le remarquable potentiel technique de Roustem Saïtkoulov, mais plus encore la perspective musicale dans laquelle il se situe. (…) Saïtkoulov n’abuse pas de ses facilités et rend justice au sens poétique des textes. Un artiste à suivre, assurément.

                                    Alain Cochard, Diapason

 

Roustem Saïtkoulov est un pianiste intéressant, qui possède une vraie personnalité. Loin d’être scolastiques, ses Etudes sont d’une grande tenue musicale. Le jeu est souple est beau et les phrasés intelligents. Ce coup d’essai est un coup de maître.

Olivier Bellamy, Le monde de la Musique

 

…Les études d’Arenski et de Scriabine soulignent la tenue et la noblesse d’un jeu d’une intense pudeur. …C’est avec le regard d’un Eusebius envahi d’une profonde mélancolie qu’il explore la Fantaisie de Schumann où il surprend par sa force narrative. Magnifiquement construite et fourmillante de vie, la Sonate de Liszt couronne la soirée. Sans une once de grandiloquence, Saïtkoulov embrase la partition avec concentration du propos et une beauté des timbres qui emportent l’adhésion.

                                    Alain Cochard, Diapason

 

…Cette intégrale [des Etudes de Chopin] a conquis et subjuqué. …Vision  pure et unique, maîtrise technique infaillible. L’humilité, dont [le musicien] a fait preuve, favorisant d’abord la ligne mélodique avant l’effet de la virtuosité…Cette intelligence devant la partition est celle des grands du piano. Merci de nous avoir offert le plus grand récital de ces Rencontres Internationales Chopin 2006, qui resteront pour beaucoup, LA rencontre avec le génie Roustem Saïtkoulov.

Le Berry

 

Les vendredi 28  novembre 2008 à 20 heures

et dimanche 30 novembre à 17 heures

à l’Hôtel Radisson à ARUE

 

Le programme des deux concerts :

Vendredi 28 novembre 2008 à 20 heures

 

Robert Schumann                     Cinq pièces dans le style populaire op. 102

 

1.         Vanitas vanitatum. (Mit Humor)

2.         Langsam

3.         Nicht schnell, mit veil Ton zu spielen

4.         Nicht zu rasch

5.         Schnell und markiert

 

Johannes Brahms                        Sonate pour piano et violoncelle en mi mineur, op. 38

 

1.         Allegro non troppo

2.         Allegretto quasi minuetto

3.         Allegro

 

------------------------------

 

Dmitri Chostakovitch                Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur, op. 40

 

1.         Allegro non troppo

2.         Allegro

3.         Largo

4.         Allegro

 

 

Dimanche 30 novembre 2008 à 17 heures

 

 

Ludwig van Beethoven              Sept variations sur le thème “Bei Männern, welche Liebe fühlen” de la Flute enchantée de Mozart

 

                       

Sonate pour piano et violoncelle op. 5 n° 2, en sol mineur

 

1.      Adagio sostenuto ed espressivo – Allegro molto piùttosto presto

2.      Rondo. Allegro          

                                 

------------------------------

 

 

Serge Rachmaninov                  Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur, op. 19

 

1.      Lento – Allegro moderato

2.      Allegro scherzando

3.      Andante

4.      Allegro mosso

 

 

RESERVATIONS :

Les adhérents pourront réserver auprès de Colette Cartier : téléphone 42.47.54

Ou par mail : cartier@mail.pf

 

Les  billets seront en vente à partir du lundi 10 novembre à ODYSSEY, Place de la Cathédrale

Adhérents : 3000 francs

Non adhérents : 4500 francs,

Jeunes et étudiants :1500 francs

 



28/10/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres