Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Fêtons les Mamans avec Benjamin LEGRAND et Erik BERCHOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musique En Polynésie 

avant la pause annuelle des vacances scolaires 

propose deux concerts exceptionnels pour tous les publics

Benjamin LEGRAND chante Michel

avec la complicité de l'immense pianiste, ami de la Polynésie , Erik BERCHOT 

 

 

 

 

rappel .jpg

 

Pour le Concert du 29 mai 2016 , Musique En Polynésie va aussi fêter les Mamans 

en offrant une coupe de champagne à toutes les Mamans( entrées payantes)

 

 

 

Erik Berchot Charles Aznavour.jpg

 

 

 

 

Erik BERCHOT qui a initié le « Partenariat Artiste-Musicien » avec l’Association Musique En Polynésie, est l’un des pianistes français les plus récompensés et qui n’hésite pas à partager sa brillante carrière entre les récitals classiques, l’accompagnement des Grands de la chanson (comme Charles AZNAVOUR, dont il est le pianiste attitré depuis 2005, ou Michel LEGRAND) , l’enseignement et la composition musicale. Il a également fait quelques incursions au cinéma en tant qu’acteur et/ou compositeur pour Claude LELOUCH.

 

Michel LEGRAND, qui partage régulièrement la scène avec Erik Berchot, a transcrit à son intention les Parapluies de CherbourgYentl et les Moulins de mon cœur (version pour deux pianos).

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-29 à 11.25.49 - copie.png

 

 

 

Toujours avide de renouvellement, Michel Legrand s'envole en 1966 pour Los Angeles avec femme et ses enfants. Il y reste trois années. En 1968, il écrit la bande originale de "L'Affaire Thomas Crown" de Norman Jewison.

La chanson originale "Les Moulins de mon cœur" ("The Windmills Of Your Mind", texte français d'Eddy Marnay, texte anglais d'Alan et Marilyn Bergman) devient un standard.

Michel Legrand obtient l'Oscar de la meilleure chanson originale de film en 1969. Il regagne la statuette deux ans plus tard pour la meilleure musique de film avec "L'Eté 42", célèbre pour son thème "The Summer Knows" (texte français de Jean Dréjac, texte anglais d'Alan et Marilyn Bergman), interprété par Barbra Streisand.

Michel Legrand est alors une immense vedette aux USA. On le voit dans de multiples shows télévisés : The Maurice Chevalier Show, The Danny Kaye Show, The Shirley Bassey special…

Nommé 27 fois aux Grammy Awards, il reçoit cinq fois la récompense entre 1971 et 1975.

L'Amérique, c'est aussi le jazz. En 1968, Michel Legrand donne plusieurs concerts avec Ray Brown dans un club de Los Angeles, le Shelly's Manne-Hole, d'où est tiré un disque ("Verve").

 

 A voir et écouter :

 

http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d43208993k8220291o1l1/concerts-legrand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Benjamin LEGRAND suit les sillons tracés par son père, ceux d’une passion commune pour la musique de jazz.

 

On retrouve dans le chant de Benjamin Legrand les vibrations typiques du jazz, même quand celui-ci s’exprime en Français.

 

Benjamin Legrand n’en est pas à son premier coup d’essai. La scène, il la pratique depuis déjà quelques années : festivals de Jazz de Cannes, de Troyes, de Calvi.

En 1996, paraît un cd intitulé “Chanson de Paris” et l’année suivante de “Le petit journal” en compagnie de son père, à la tête d’un big band.

Benjamin Legrand : “quelle plus belle récompense pour un chanteur que d’avoir derrière lui cette armée de cuivres si bien arrangés ! Tous ces musiciens dont le formidable talent nous entraîne.

 

 

 

CD Baden-Powel.jpg

 

 

 

 

Le célèbre artiste Baden Powell coopère avec lui pour un album intitulé “Samba in Preludio – Quand tu t’en vas“, qui sera le dernier disque enregistré par le guitariste brésilien.

Benjamin LEGRAND enseigne le chant à la Salsa-Academy.

 

http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=128&flypage=shop.flypage&product_id=52&option=com_virtuemart

 

 

 

Pour les deux concerts proposés à Tahiti les 29 mai 2016 à l’occasion de la Fête des Mères et le mercredi 1er juin 2016,

 

les deux artistes vont nous faire voyager au travers de l’oeuvre de Michel LEGRAND,

riche d’une écriture à la fois très structurée, technique, 

mais qui reste ouverte à l’improvisation et à l’interprétation de l’instant, du lieu, toujours en fusion avec le public .

 

La voix chaude de Benjamin LEGRAND aux confins du jazz et de la Bossa,

en binôme avec la magie des sons enivrants du clavier sous les doigts d’Erik BERCHOT

nous promettent deux soirées exceptionnelles !

 

 

 

Affiche mai OK.jpg

 

 

 

Bandeau MEP 2016.jpg

 

 



20/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres