Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

La sensibilité de la Musique exprimé au piano par Laure Favre-Kahn

La Musique au dessus des nuages…


 

 

 

Musique En Polynésie, pour ouvrir la saison musicale 2012, et l’Année du Dragon d’eau, a invité la pianiste Laure Favre-Kahn pour deux récitals de piano et des rencontres avec la jeunesse.

Pour le premier récital, donné dans la grande salle de la Mairie de Pirae, vendredi soir, l’Association avait suggéré à la soliste de choisir un programme où une œuvre maîtresse côtoierait des compositions classiques connues mais accessibles à un public plus vaste et novice.

Laure Favre-Kahn a donc dévoilé son grand talent d’interprète avec la Grande Sonate n°2 op.35 de Chopin. Vingt cinq minutes d’un cheminement tourmenté, vers l’ultime, composé avec un sens profond de la tragédie mais aussi de l’harmonie et du rythme qui sied parfaitement au sujet abordé.

Le jeu musical toujours empreint de nuance, musicalité, puissance et sensibilité de Laure Favre-Kahn, en fait une des versions interprétées les plus prenantes que l’on ait eu le plaisir d’entendre à Tahiti.

Le public , avec cette œuvre, était dès lors conquis, et poussée par l’échange, Laure Favre-Kahn interpréta tout le programme sans entracte, quelques secondes d’éclipses seulement entre deux œuvres pour se rafraîchir …

Les danses proposées de la Sarabande de Haendel aux Mazurkas de Chopin,en passanr par une espagnole de Granados, balayait une grande partie de cette thématique auprès d’illustres compositeurs mais aussi de moins connu tel Ginestera (compositeur argentin) .

 

Et le final, tel un feu d’artifice pianistique , avec « La Farandole » de l’Arlésienne de Bizet, marquait  le paroxysme de cette rencontre musicale marquée par la simplicité qui « colle » aux grands Talents et un Humanisme rayonnant dans les yeux, mais exprimé, musicalement, du fond du Cœur. (Ne doit-on pas préciser que Laure Favre-Kahn est la Marraine de l’Association CAMELEON qui vient en aide aux jeunes filles de la rue à Manille !).

 

 

Après quelques rappels (dignes d’une troisième partie : Etude révolutionnaire de Chopin -quelle main gauche !-  ou Prélude de Rachmaninov), l’artiste s’est livré à une séance de dédicaces de ses enregistrements et d’échanges avec le public tombé sous le charme.

 

Dimanche à 17 heures à l’Hôtel Le Méridien, le deuxième rendez-vous avec Laure Favre-Kahn promet encore beaucoup de plaisir et d’émotion.

 

Il est prudent de réserver au 78 60 51 ou 78 93 07  .

 

Prix des Places : Jeunes Etudiants : 1000 francs, Adhérents : 3000 francs , non adhérents : 4500 francs

Toutes informations disponibles sur : www.musique-en-polynésie

facebook : Musique En Polynésie



04/02/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres