Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Le Printemps Musical du Pacifique 2013

 

 

Musique En Polynésie

 

 

poursuivant l’année musicale 2013

 

présente

 

Le Printemps Musical du Pacifique

(Cinq rendez-vous musicaux)

 

Ariane Wohluther, Soprano   Philippe Marotoglou, Guitare

 

 

Carine Clément, Orgue       Manuel Fillat Saxophone ténor

 

 

Bernard Soustrot , Trompette

 

 

 

Jeudi 11 avril  2013 à 19h30 au Méridien :

Carine Clément, Bernard Soustrot, Manuel Fillat

 

 

Vendredi 12 avril  2013 à 19h30 au Conservatoire :

 Ariane Wohluther, Philippe Mouratoglou

 

Dimanche 14 avril  2013 à 18 heures à la Cathédrale de Papeete :

 Carine Clément, Ariane Wohluther, Bernard Soustrot, Manuel Fillat

 

Mercredi 16 avril  2013 à 18h30 à Moorea ( à préciser ultérieurement)

Tous les artistes

 

 

 

 

Et

 


 

 le vendredi 26 avril au Méridien à 19 heures

l’Orchestre symphonique Aotea Youth Symphony Orchestra

De Nouvelle-Zélande (40 musiciens sur scène)

Concert de Gala

(réservation à l’Hôtel Le Méridien)

 

 

 

Biographies :

 

 

Carine CLEMENT, orgue

 

                        Carine Clément commence très tôt sa carrière d’instrumentiste, jouant ses premières notes sur un violon, Elle avait alors trois ans mais, sans doute plus émue par les touches d’ivoire et d’ébène que par les cordes métalliques, elle opta l’année suivant pour le piano. Initiée très tôt à l’orgue par son père René Clément, qui oeuvrait chaque dimanche dans l’église de Saint Chef en Isère, et où elle tournait les pages des immenses partitions, c’est tout naturellement qu’elle se tournera vers cet instrument quelques années plus tard.

 

Le Conservatoire National de Région de Lyon, où  elle fera ses classes, sera sa deuxième maison. C’est donc sur la colline de Fourvière – « la colline qui prie » - qu’elle apprivoisera l’instrument emblématique des lieux sacrés. Tout un symbole sans doute.

Son CV se gonfle des traditionnels et non moins respectables diplômes : première médaille de formation musicale, médaille d’or de musique de chambre, puis médaille d’or de piano. Et bien sûr, parallèlement étudiante dans la  classe de Louis Robillard, elle obtient une médaille d’or d’orgue.

Descendant de sa  colline vers les quais de Saône, elle entre alors dans la  classe d’orgue de Jean Boyer au Conservatoire National supérieur de Musique de Lyon, se formant également, durant ces années studieuses, auprès de ses maîtres : Jean-Pierre Legay, Michel Bouvard, Pierre Perdigon… .Elle obtient rapidement le DNESM puis le CA d’Orgue. Autant de titres de reconnaissance de ses pairs… Mais tout ne fait que commencer.

Côté enseignement, elle dispense alors ses cours (orgue, piano, accompagnement, déchiffrage) dans les écoles de musique de la région Rhône Alpes et au-delà : Saint-Etienne, Montluçon, Troyes, Craponne (où elle assure également la direction pédagogique) et enseigne aujourd’hui à  Villefranche sur Saône. Parallèlement elle est sollicitée pour donner des masterclasses en France et hors frontières comme ce fut le cas à Damas (Syrie), Yerevan (Arménie).

Poursuivant son cheminement lyonnais, elle passe d’une colline à l’autre, gagnant celle de la Croix Rousse – celle « qui travaille » - et devient titulaire de l’orgue de la chapelle des Chartreux, assurant les célébrations tout au long de l’année scolaire.

Mais bien sûr, sa carrière de concertiste, débutée lors de ses études, s’amplifie au fil des ans. Elle donne des récitals, multiples dans sa région natale mais aussi en la cathédrale d’Evry, lors des festivals de la Roya ou du Vigan (Gard),et hors de nos frontières, en Autriche, à Malte, en Ecosse, en Argentine ou encore au Japon…

Convaincue que l’orgue, n’est ni exclusivement un instrument solitaire, ni uniquement dédié à l’église, elle accompagne régulièrement chœurs et orchestres, tels l’Orchestre National de Lyon et l’Opéra de Lyon.

 Carine Clément s’est donné une mission : rendre cette musique, et l’orgue en particulier, accessible à tous. «  Le public a en tête une image désuète de l’orgue et sans doute trop liée au sacré. Et pourtant, les œuvres pour orgue ne sont pas toutes religieuses, loin de là ! Nous interprétons beaucoup de morceaux profanes. Mon objectif est avant tout de proposer des œuvres à la fois accessibles au grand public et permettant de mettre en valeur toutes les sonorités des instruments sur lesquels je joue ».

Musicienne classique s’il en est, Carine Clément se tourne maintenant également vers des duos moins traditionnels tels que orgue et trombone, ou orgue et saxophone et se plait à faire découvrir de nouveaux horizons à son public.

                                                                       

 

Ariane WOHLHUTER, soprano,                                                                                      

 

a effectué sa formation musicale au Conservatoire de Strasbourg. Elle partage son temps entre ses activités d’enseignante et d’interprète.

 

Elle consacre une majeure partie de son activité au récital et à la musique de chambre: avec orgue (François Menissier, Dominique Debes, Daniel Maurer, Daniel Leininger), trompette baroque (Guy Ferber), piano (Elyette Weil, Marie Stoeckle, J-M Riether)… En duo avec le guitariste Philippe Mouratoglou, elle est invitée par les festivals de La Chaise-Dieu, festival de musique baroque de Mulhouse, festival Boris Vian d’Eus, festival des Troubadours, festival des Abbayes, festival de Colmar, Flâneries Musicales de Reims…..

 

Elle est régulièrement sollicitée pour l’interprétation d’un vaste répertoire de messes et oratorios en France et à l’étranger, ainsi que pour tenir des rôles en scène :Eurydice dans Orphée de Glück au théâtre de Belfort, Mlle Silberklang du Schauspieldirektor de Mozart au festival des Alizés d’Essaouira (Maroc), Sandrina dans l’Infedelta Delusa de Haydn….

 

Elle collabore au sein d’ensembles vocaux et instrumentaux à des productions scéniques et des enregistrements dans un répertoire s’étendant de la période Renaissance à la création contemporaine : Chœur de chambre de Strasbourg (Catherine Bolzinger), Parlement de Musique (Martin Gester), Maîtrise de garçons de Colmar (Arlette Steyer)… lors des festivals Musica, festival de Strasbourg, d’Ambronnay, festival d’Automne de Versailles, festival de Vologda (Russie), de Dakar (Sénégal)...

 

Titulaire du D.E de chant lyrique, Ariane Wohlhuter enseigne la technique vocale au Conservatoire et à la faculté de Musicologie de Strasbourg.

 

Manuel FILLAT, Saxophone ténor

 

Manuel Fillat a joué ses premières notes de saxophone au Conservatoire de Bourg-en Bresse, avant d'intégrer la classe de Serge Bichon au Conservatoire National de région de Lyon, d'où il sortira quelques années plus tard avec les médailles d'or de saxophone, de formation musicale, et d'histoire de la musique.

Attiré par le jazz, il crée avec trois amis un quartet de saxophone les « Heavy Fingers». Ils commencent à se produire dans la région lyonnaise. Rapidement, ils écrivent leur musique et sont sollicités pour jouer dans différents festivals internationaux de Jazz: Jazz à Sète, Suivez le Jazz, Jazz à Tanger, crest Jazz vocal, Jazz à Vienne...

Puis ils se lancent dans la création de spectacles musicaux et se produisent au festival d'Avignon avec leurs deux créations, « Pierre and the loup » et
« JAMM».
Très remarqués par la critique, ces deux spectacles sont à l'affiche de nombreux théâtres en France comme à l'étranger depuis 2004.

Ils collaborent également au spectacle de Marc Jolivet, « Comic Symphonic » dont ils assurent la partie musicale au sein de l'orchestre symphonique Lyonnais.(Casino de Paris, Olympia...)

Parallèlement au monde du Jazz, Manuel Fillat se produit comme soliste avec différents orchestres, l'Opéra de Saint-Etienne, l'Orchestre National de Lyon, l'orchestre Symphonique Lyonnais... Mais aussi en formation sonate avec le pianiste Bruno Robillard et dans un duo original avec l'organiste Carine Clément.

Depuis 1999, Manuel Fillat enseigne le saxophone au Conservatoire National de région de Lyon et partage sa passion du classic'o jazz!

 

 PHILIPPE MOURATOGLOU, guitare

 

Formé par Pablo Marquez, Wim Hoogewerf et Roland Dyens, Philippe Mouratoglou développe une approche authentiquement personnelle de la guitare, caractérisée par son ouverture tant instrumentale (guitares classique, folks 6 et 12 cordes, électrique) que stylistique.

Parallèlement au répertoire classique qu’il explore dans toute son étendue et sa richesse- de la Renaissance aux musiques contemporaines, en passant par le Baroque et les musiques d’Amérique latine et d’Espagne-, il pratique l’improvisation et le chant à travers ses propres arrangements (Egberto Gismonti, Ornette Coleman, Robert Johnson...)

 

Il collabore avec des musiciens et ensembles de tous horizons : il aborde la création contemporaine avec les ensembles Linea, Alma Viva et le festival Musica de Strasbourg, le répertoire symphonique avec l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg et l’Opéra du Rhin, les musiques traditionnelles avec Bernard Revel et l’ensemble Convivencia ; il crée en 2009 au 43ème festival de la Chaise-Dieu un projet autour de John Dowland et Benjamin Britten avec son trio "So full of shapes..." (Jean-Marc Foltz, clarinettes/Juliette de Banes Gardonne, mezzo-soprano); il participe à divers projets avec la soprano Ariane Wohlhuter, le guitariste flamenco Pedro Soler, le contre-tenor Leandro Marziotte…

 

Philippe Mouratoglou a été professeur de guitare assistant de Pablo Marquez au Conservatoire National de Région de Strasbourg de 2002 à 2007. Il a également enseigné la guitare et la basse électrique aux élèves comédiens, régisseurs et scénographes du Théâtre National de Strasbourg.

 

Il a enregistré en 2005 le CD « O Gloriosa Domina » qui parcourt cinq siècles de musique espagnole.

Il publie en octobre 2012 le disque "Steady rollin' man", dans lequel il revisite au chant et à la guitare le répertoire du légendaire bluesman Robert Johnson avec le contrebassiste Bruno Chevillon et le clarinettiste Jean-Marc Foltz; ce disque sort sur le label Vision fugitive (www.visionfugitive.fr) qu'il a fondé en janvier 2012 avec Jean-Marc Foltz et Philippe Ghielmetti.

 

Philippe Mouratoglou est régulièrement invité par les festivals suivants: festival de la Chaise-Dieu, « Les Temps Musicaux » de Ramatuelle,  «Nits de canço i musica » d’Eus, « Guitares à travers chants », festival "Artes Vertentes" de Tiradentes (Brésil), festival du Vilar, Flâneries Musicales de Reims, festival "Jazzèbre" de Perpignan, Philarmonie de Berlin

Il est à l'origine, avec la fondation Musique et Patrimoine du Languedoc-Roussillon, du festival itinérant "Musique et Patrimoine", en activité depuis 2010.

Son activité musicale est disponible sur le site: www.philippemouratoglou.com

 

 

Bernard SOUSTROT, trompette

 

C'est à l'âge de 9 ans que Bernard Soustrot entre au conservatoire de Lyon, en classe de trompette et de cornet ; il y obtient quatre ans plus tard une médaille d'or de trompette, de cornet et de solfège. En 1971, il devient l'élève de Maurice André au conservatoire national supérieur de musique et de danse. Il reçoit différents prix, dont en 1975 le premier Prix de trompette du conservatoire de Paris et est lauréat de plusieurs concours réputés, dont Prague en 1974 ou Genève en 1975.

Il commence en 1975 comme trompette solo à l'Orchestre de Stuttgart, puis en 1976 à l'orchestre philharmonique de Radio-France sous la direction de Gilbert Amy.

1981 marque le début de sa carrière de soliste concertiste international, souvent associé à l'orgue, il travaille régulièrement avec Jean Dekyndt, François Houtart. Il a aussi été l'invité de grands chefs d'orchestre comme Seiji Ozawa, karl Richter.

Heureux dans son art, il tente de la faire partager par des cours de maîtres, des concours comme celui de Prestige de la trompette de Guebwiller, du Concours international de quintettes de Narbonne, professeur au C.N.R de Boulogne-Billancourt.

Il a été fait chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres .

 

 "Avec ce colosse de la musique, la trompette devient voix. Tout semble d'une déconcertante aisance. Mais cette virtuosité ne ferait que nous éblouir si elle n'était portée par l'âme d'un amoureux d'une prodigieuse sensibilité. Son jeux nous bouleverse, ce qu'il exprime nous pénètre et demeure au plus profond de nous".

Bernard CLAVEL, écrivain.

« Je connais bien Bernard SOUSTROT. Il assure avec succès une magnifique carrière de concertiste.
Je crois en lui parce qu'il possède un tempérament d’exception, une technique parfaite, une sonorité éclatante...
Je sais aujourd'hui qu'il prolongera l'esprit dans lequel j'ai toujours orienté ma carrière et je suis heureux de savoir que ma succession est assurée.
Il est vraiment un des plus incroyable talents de la nouvelle génération. »

Maurice ANDRE

 

 

 

 

 

 

Les programmes :

 

Méridien et Moorea

 

 

 

-Valentin RATHGEBER

Concerto en fa maj pour trompette et orgue

 

2 chorals pour orgue seul

 

-J.G.WALTHER

Concerto en si mineur pour trompette et orgue

2 chorals pour orgue seul

 

-G.F.HAENDEL

Concerto en si Bémol majeur pour trompette et orgue

 

-Pièces du programme de Ariane Wohluther et Philippe Moutartoclou

 

 

 

Cathédrale avec chant:

 

S.KARGELERT

-Ouverture trompette et orgue

 

J.S. BACH

Toccata et fugue en ré mineur pour orgue de JS BACH

 

Air pour soprane et orgue de l'oratorio de Pâques: Seele deine Speezereinen

 

Sinfonia de la cantate BWV 156 pour orgue

 

HAENDEL

Air pour soprane trompette et orgue: Let the bright Seraphin tiré de SAMSON

 

J.S. BACH

Fantaisie et fugue en sol mineur pour orgue

 

Cantate BWV 51 pour soprane trompette et orgue

 

 

 

 

Ariane WOHLHUTER (voix) -­ Philippe MOURATOGLOU (guitare)

-DOWLAND (1563-1626)

Now o now I needs must part

Maintenant, il me faut partir....

Flow my tears

Coulez mes larmes, jaillissez de vos sources...

Can she excuse my wrongs

Plutôt mourir mille fois que vivre ainsi tourmenté...

Sorrow, stay

Demeure, chagrin, accorde de vraies larmes à un malheureux qui s'afflige

-B.BRITTEN (1913-1976)

I will give my love an apple
The old lute


Le vieux luth...Comment s'est‐il retrouvé ainsi délaissé?

Sailor boy

-A.KAMPELA (1960)

Percussion study n°1 ‐ guitare seule

-F.SCHUBERT (1797-1828) :

LiebesbotschaY

Petit ruisseau frémissant, porte à ma bien‐aimée ce message d'amour...

Sei mir gegrüsst

Toi qui fus arrachée à mon amour, je te salue, je t'embrasse...

Auf dem Wasser zu singen

Mon âme glisse sur l'eau comme un cygne...

-F.SOR (1778-1839)

Cesa de atormentarme

Cesse de me tourmenter, cruelle mémoire!

Mis discuidados ojos

Ce regard m'a coûté cher...

Si dices che mis ojos

Si tu dis que mes yeux te tuent, confesse‐toi, car je vais te regarder!

J.RODRIGO (1901-1999)

Adela

La pauvre Adela savait que de cet amour, elle mourrait...

M.DE FALLA (1876-1946)

Pano moruno

Le drap mauresque

Jota


Nana


Berceuse


Cancion


Que tes yeux sont traîtres....

 

 

 

 

 

 

Tarifs pour les concerts:

 

PACKAGE 3 concerts Méridien , Conservatoire Moorea :

Adultes :                                                                   6000 francs

Adhérents :                                                               4500 francs

Jeunes :                                                                    2000 francs 

 

Entrée par concert

 

Tarifs habituels

 

Cathédrale : entrée libre et gratuite pas de réservation de place 

 

Moorea :

adhérent :                                                                  3000 francs

Non adhérent :                                                           3500 francs 

Jeunes et étudiants :                                                  1000 francs

 

 

 

Renseignements ,réservations :

 

Adhérents :Colette Cartier au 42.47.54 ou  cartier@mail.pf

 

Non adhérents : billets en vente sur places

ou réservations auprès de Moeata au 78 93 07 ou Yolande au 78 60 51

 

La billetterie est ouverte une heure avant les concerts.

 

- Site : www.musique-en polynesie.com

 

-Facebook : Musique En Polynésie

 

-Courriel : mep@mail.pf

 

-Téléphone : 78.80.62

 

MERCI

à nos partenaires :

 

Banque de Polynésie, Total Polynésie, Air France, les Hôtels Le Méridien, Legend Resort de Moorea, Polynésie Première, Electricité de Tahiti,  les Hôtels Intercontinental, Le Conservatoire Artistique de la Polynésie française, Décoflor, Club Découverte, Primmo, La Dépêche de Tahiti, Les Nouvelles de Tahiti, Tiki Mag Fenua TV, TNTV, Radio 1, Taui FM, Imprimerie Polypress, Tahiti-Agenda, Tahiti Infos, Musicales de Tahiti,Tahiti Yacht Charter

 

 

 

 

MUSIQUE en POLYNESIE

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, créée en 1986, Journal Officiel du 10 mai 1986

Reconnue d’intérêt général

 B. P. 1711 - 98713 Papeete

mep@mail.pf -site : www.musique-en-polynesie.com

Facebook : Musique En Polynésie

téléphone : +689.78.80.62



28/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres