Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Piano à deux et quatre mains fin octobre 2014 à Tahiti et Moorea

  

Pour la suite de la  saison musicale 2014

 

invite

 

Guillaume COPPOLA et Hervé BILLAUT

 

Piano à deux et quatre mains

 


guillaume_coppola_pianiste.ex-mix.jpg

Guillaume COPPOLA

Aero2.jpg

 

Hervé BILLAUT

 

 

 

Mercredi 29 octobre 2014 au Moorea Pearl Resort à 18 heures
 
Vendredi 31 octobre 2014 au Conservatoire Artistique de la Polynésie française
à 20 heures
 
Dimanche 2 novembre 2014 à 17 heures à l’Hôtel Le Méridien Tahiti
 
PIANO quatre mains.jpg

Programmes:

 

"Le long du Danube, de Vienne à Prague",

oeuvres de Brahms, Dvorak, Liszt, Schubert

 

"Autour de la Danse"

oeuvres de Albeniz, Brahms, Dvorak, Fauré, Granados

 
Biographies:

Guillaume Coppola

 

« Guillaume Coppola est un talent authentique. Sa finesse et sa sensibilité très romantiques lui font une place à part dans l’élite du jeune piano français et international » (Altamusica). Cette capacité à tracer un chemin qui lui est propre séduit et fascine depuis ses débuts. Après un CD Liszt couvert de récompenses en 2009 - Diapason d’or découverte, Télérama, le Monde, Académie Charles Cros… - Classica le nomme en 2011 parmi les "10 stars de demain", et en 2012 le BBC Music Magazine parle d’un jeu "impressionnant", "scintillant", "éblouissant".

On l’attendait alors dans le grand répertoire romantique, mais il surprend en signant un album Granados : Danzas españolas qui rallie à nouveau tous les suffrages : "Maestro" du magazine Pianiste, 5 Diapasons, 4 étoiles Classica, "Soleil" de Musikzen… Et comme le souligne La Croix dans un portrait titré « Un piano de soleil » : « Un deuxième CD revêt une importance particulière dans la carrière d’un musicien. "Epreuve" réussie par le jeune pianiste ! Son enregistrement Granados déborde de cette clarté bienfaisante et poétique déjà repérée dans son premier CD - un coup de maître ».

Pour son troisième projet discographique, il ose un autre virage, cette fois en duo complice avec le baryton Marc Mauillon dans l’intégrale des Mélodies de Poulenc sur les poèmes d’Eluard (Miroirs brûlants, sortie septembre 2013 chez Eloquentia).

On a pu l’entendre dans une vingtaine de pays, des scènes européennes prestigieuses comme le Concertgebouw d’Amsterdam, le Rudolfinum de Prague, la Philharmonie de Bratislava ou le Liepaja International Piano Stars Festival, jusqu’à l’Asie de Shanghai ou Xiamen, en passant par l’Amérique du sud. Et bien sûr en France : salle Pleyel, Folle Journée de Nantes, la Roque d’Anthéron, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Piano aux Jacobins, Festival Chopin à Paris, les Solistes aux Serres d’Auteuil, Festival Radio France et Montpellier, Lille Pianos Festival, les Rendez-vous de Rochebonne, Festival de Nohant…

Outre le récital et le concerto – avec l’Orchestre National de Montpellier et Enrique Mazzola, l’Orchestre symphonique de Saint-Etienne et Laurent Campellone, l’Orchestre de Besançon etc. - la musique de chambre lui permet de partager des moments privilégiés avec les violonistes Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa ou sa sœur Cécile Coppola, les quatuors Parisii, Debussy, Voce, Alfama, les pianistes Bruno Rigutto, Hervé Billaut, Eric Le Sage, David Bismuth ou des chanteurs comme Marc Mauillon, Laia Falcón ou Bénédicte Tauran. 

Musicien complet, toujours curieux de nouvelles expériences musicales et humaines, Guillaume Coppola prend part à des productions mêlant récit et musique avec Marie-Christine Barrault, Didier Sandre ou François Castang. Sa collaboration avec plusieurs compositeurs lui a permis d’assurer la création de pièces de Steven Stucky, Gao Ping, et la compositrice Isabel Pires lui a dédié sa dernière œuvre pour piano, Ombres

Sa formation l’a mené au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Ses Premiers Prix de piano et de musique de chambre en poche, il s’est perfectionné lors de nombreuses masterclasses en France et à l’étranger. Ses débuts ont été accompagnés par de précieux soutiens, comme le programme Génération Jeunes Interprètes de Radio France, le Lion’s Club, les Fondations Cziffra et Bourgeois, et en Europe par le Prix Déclic de l’Institut français et la tournée New Masters on Tour.

www.guillaumecoppola.com

 
Hervé BILLAUT

Hervé Billaut est un conteur de sons.Après avoir fait revivre l’Espagne envoûtante, sensuelle et mystérieuse d’Isaac Albéniz dans une intégrale remarquée d’Iberia, il a consacré son dernier enregistrement à la musique de Gabriel Fauré dont il livre une lecture poétique et sensible saluée par la critique (4 étoiles du Monde de la Musique, 5 Diapasons, 9 de Classica...). A la Roque d’Anthéron où il est régulièrement invité, comme à Grenade, Paris, Toulouse ou lors de la « Folle Journée », le public l’a suivi avec enthousiasme dans ces voyages musicaux, dont la presse a rapporté des échos admiratifs.

Car être musicien, selon cet explorateur de partitions, c’est dépasser sa brillante technique pianistique pour créer un univers de sensations, d’impressions, de couleurs. Lui qui sait si bien transmettre cette exigence de concertiste, n’a pas tardé à devenir un pédagogue recherché : il enseigne au Conservatoire National de Région de Lyon et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Mais le professeur est passé lui aussi par un rigoureux apprentissage : enfant doué, il étudie auprès de Germaine Mounier et Jean Hubeau à Paris, obtient à l’âge de seize ans les plus hautes récompenses du Conservatoire. En 1983, il remporte le troisième Grand Prix Marguerite Long, parmi de nombreuses distinctions dans d’importants concours internationaux (Viotti, 1981 ; Vercelli, 1982 ; Epinal, 1983 ; Pretoria, 1990 ; Tokyo, 1995).

Il fait alors le tour du monde, jouant dans les plus grandes métropoles au gré, notamment, des escales du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, sur lequel il effectue son service national. De ces voyages, il rapporte deux richesses essentielles : un répertoire magnifique, de Bach à Castérède, et une expérience de la scène acquise au contact des publics les plus divers. Mozart, Chopin, Schumann, Debussy, Ravel... il les a interprétés partout dans le monde, de la Salle Pleyel au Théâtre des Champs-Élysées en passant par le Teàtro Real de Madrid. Ainsi, cet artiste cosmopolite a assuré les créations nationales du Concerto pour la main gauche de Ravel et du Concerto « Jeunehomme » de Mozart en Equateur. Dernièrement, des tournées de concerts l’ont conduit en Amérique du Sud et en Chine.

Les relations artistiques qu’il a su nouer dévoilent une personnalité ouverte et généreuse : invité régulier de la Maison de la Radio, il participe fréquemment aux émissions de France Musique ; soliste de l’Orchestre National de France, de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo ou de l’Orchestre Symphonique de Québec, il joue sous la direction de John Eliot Gardiner et Yehudi Menuhin ; chambriste fervent, il partage des moments complices avec les pianistes Frank Braley, Philippe Cassard et Cédric Tiberghien, le quatuor Debussy, les violonistes Stéphane Tran Ngoc et Naoko Ogihara, le trompettiste David Guerrier, le clarinettiste Florent Héau, le flûtiste Jose Daniel Castellon, le corniste Jacques Deleplancque, ou François Castang comme récitant; éternel chercheur, il ne cesse d’approfondir sa réflexion musicale au contact de personnalités telles que Marie-Françoise Bucquet et Jorge Chaminé ou dans le cadre de la Fondation Kempff – Casa Orfeo à Positano ; directeur artistique des Rendez-Vous de Rochebonne, il propose chaque année une programmation originale autour de grands artistes ; musicien épris de danse, il collabore avec les chorégraphes Jean-Christophe Maillot, John Neumeier et Roland Petit en tant que soliste des Ballets de Monte-Carlo.

« La musique est une expérience qui permet de s’affranchir de la pesanteur » – Hervé Billaut aura fait sienne cette maxime de Leon Fleisher, qui rapporte avec fierté et humour : « L’un de mes anciens élèves pilote aussi des avions ! »

Sur scène, Hervé Billaut joue comme il est : il va droit à l’essentiel. 

http://hervebillaut.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tarifs pour les concerts:

 

                                 

adhérent :                                                                                  3000 francs

Non adhérent :                                                                           4500 francs           

Jeunes et étudiants :                                                                  1000 francs

 

Renseignements , réservations :

Places limitées

 

Adhérents : cartier@mail.pf téléphone : 40 42 47 54

 

Non adhérent: Moeata au  87 78 93 07  ou Yolande 87 78 60 51

 

La billetterie est aussi ouverte une heure avant le Récital.

 

- Site internet www.musique-en-polynesie.com

 

-Facebook : Musique En Polynésie

 

-Courriel : jllmep@yahoo.fr

 

-Téléphone : 87.78.80.62

 

MERCI

à nos partenaires :

Air France, Banque de Polynésie, Total Polynésie,Tahiti Yacht Charter, les Hôtels Le Méridien,

Le Conservatoire Artistique de la Polynésie française,

Décoflor, Ofaiputuputu Fare d’hôtes Raiatea, Air Tahiti, Club Découverte, Musicales de Tahiti,

La Dépêche de Tahiti, Tiki Mag, Fenua TV, Polynésie Première, TNTV, Radio 1, Taui FM, Tahiti-Agenda, Tahiti Infos,

 

 

 

MUSIQUE en POLYNESIE

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, créée en 1986, Journal Officiel du 10 mai 1986

Reconnue d’intérêt général

 B. P. 1711 - 98713 Papeete

 

Mail: jllmep@yahoo.fr

site : www.musique-en-polynesie.com

facebook : musique en polynesie

 

téléphone : +689.87.78.80.62

 



24/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres