Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Soirée d'ouverture du Tahiti Festival Guitare 2014 le 20 février à 18h30

 

TAHITI FESTIVAL GUITARE 2014

 

 

TFG 2014 affiche .jpg

 

 

Le Tahiti Festival Guitare est depuis 2008, le rendez-vous incontournable de la guitare à Tahiti où se rencontrent jeunes guitaristes polynésiens, artistes locaux confirmés, les meilleurs guitaristes d'Europe et le public du Fenua.

Depuis l’édition 2011 Musique En Polynésie, a été invitée pour la participation à l’organisation de la soirée du jeudi. En 2011, ce sont le guitariste Emmanuel ROSSFELDER et le violoniste Nicolas DAUTRICOURT qui ont été invités, en 2012, ce fût Valérie DUCHATEAU, en 2013 Jean-Charles GUICHEN et Claire MOCQUARD nous ont transportés en « Armorique» ,

et pour L’Edition 2014

Emmanuel ROSSFELDER, Victoire de la Musique en 2004 nous proposera un programme, avec notamment, des œuvres de compositeurs ibériques, transcrites pour guitare et voix,

Rossfelder-8584-2.jpg

et c’est une Etoile montante de l’école des belles Voix françaises qui sera présente sur la scène de l’Hôtel Méridien Tahiti, Yana BOUKOFF , (c’est son grand-père Youri qui avait inauguré le piano de Musique En Polynésie en 1990 !) pour interpréter ces très belles mélodies et quelques surprises…

Yana.jpg

 

Les biographies 

 

EMMANUEL ROSSFELDER

A trois ans ses parents lui offrent une petite guitare en plastique qu’il met vite au rebut, plus attiré qu’il est par la guitare « sèche » de sa mère, elle-même musicienne.
Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité. Ses parents entretiennent son goût pour la musique et l’encouragent sans relâche dans les cours de guitare qu’il suit. Son étonnante facilité, sa motivation, son caractère enjoué et communicatif le conduisent rapidement devant le public.

A 14 ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l'unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence dans la classe de Bertrand Thomas, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Dès lors une relation privilégiée s’instaure entre le Maître et l’élève. Il voue une admiration sans borne à son professeur qui en retour lui prodigue un enseignement fondé sur une technique spécifique de la main droite qu’il avait élaboré avec Ida Presti.

En 1991 et 1992, il obtient deux premiers prix à l’unanimité au CNSM de Paris (guitare et musique de chambre) .

« Emmanuel offre à la guitare une sonorité puissante, de la virtuosité, de l’émotion et une fantaisie qui font déjà de lui un grand artiste. » Alexandre LAGOYA

La presse voit alors en Emmanuel Rossfelder l’héritier du Maître Lagoya. Il se présente alors à des concours internationaux et reçoit de nombreux prix : prix Pierre Salvi remis par le Ministre Français de la Culture (FMAJI), Masters de la guitare de Paris, Stotsenberg (Etats Unis), Walcourt (Belgique), Benicasim (Espagne), Vina del Mar (Chili) ...

Mais son bonheur n’est complet que devant le public auquel il fait découvrir toutes les possibilités de la guitare. Il se produit sur les grandes scènes françaises et étrangères : Opéra d’Avignon, de Vichy, de Strasbourg, salle Gaveau et salle Cortot à Paris, Festivals d’Auvers sur Oise, de Berlioz, de La Chaise Dieu, de la Vézère, du Jeune Soliste, de Sully sur Loire, aux Flâneries Musicales de Reims, à Boston, New York, Philadelphie, Los Angeles .

Il joue également en soliste avec de grands orchestres : Orchestre Philharmonique de Radio-France, de Cannes, de Nice, d’Auvergne, de Perrugia, de la Scala de Milan, le Landmarks Boston Orchestra, le Baltic Chamber Orchestra...
Et sous la direction de chefs prestigieux : Roberto Benzi, Philippe Bender, Jànos Fürst, Charles Ansbacher, Stanislas Lefort...

Concertiste reconnu, il est en 1998 lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire.
« Découverte Classica » en 2001, « Révélation Classique » par l’ADAMI en 2002, il est « Victoire de la Musique Classique » en 2004 (catégorie Révélation Soliste Instrumental de l’année).

Emmanuel Rossfelder a enregistré 4 cds en solo : "Danses Latines", "La Guitare Lyrique", "Sueño", "Bach..." et un DVD en live "Récital".
Ses succès et récompenses en France sont remarqués par le Japon, la Russie, le Canada, les Etats-Unis, le Brésil, qui l'invitent dès lors pour des tournées régulières.

 

YANA BOUKOV

Yana Boukov bénéficie dès son plus jeune âge d'études musicales des plus approfondies tant en piano qu'en musicologie à la Maîtrise de Radio-France. Son diplôme de solfège obtenu, elle devient soliste de la Maîtrise de Paris et très vite a la chance d'être dirigée par les plus grands chefs: Ozawa, Inbal, Maazel, Prêtre, Dutoit,... Elle perfectionne ensuite sa formation lyrique dans la classe de Peter Gugalov à l'Opéra de Berlin puis dans la classe de Margarita Lilova à l'Académie de Musique de Vienne.

2007, marque un tournant dans sa carrière avec un enregistrement d'airs d'opéra, invitée par l'Orchestre de la Radio Bulgare sous la direction de Grigor Palikarov et s'en suivent plusieurs productions telles que "Carmen", "Le barbier de Séville", "Les noces de Figaro", "La vie Parisienne", "La Périchole" ou encore "Don Juan".

Au long de ce parcours, elle enregistre un CD d'œuvres espagnoles: De Falla, Granados, Garcia-Lorca. (Distribution : Harmonia-Mundi). La presse est unanime pour saluer cette belle collaboration avec Emmanuel Rossfelder : Le Figaro, RTL, France Inter, France Musique, Radio Classique, etc.

En 2010, elle interprète Carmen durant une tournée en Chine puis part promouvoir son CD « Viva Espana » à travers toute la France puis en Espagne, Italie, Turquie, Jordanie, Grèce, Belgique, Hollande, Allemagne, Autriche, Hongrie, Cuba, etc.
Plus récemment, elle est invitée par Philippe Entremont au Festival International de Saint Domingue pour un récital avec orchestre sous la baguette du jeune chef Ramon Tebar.

En 2012, elle se produit aux Théâtre des Variétés dans "l'Homme de La Mancha", à la salle Pleyel dans "Tistou les Pouces verts" d'Henri Sauguet, à Rome dans "Adelson y Salvini" de Bellini, collabore avec Kader Attou, chorégraphe lors d'une tournée mondiale, entame également une tournée dans la production « Elizabeth Cooper et ses amis » ou encore un nouvel enregistrement accompagné par Daniel Wayenberg au piano dans un répertoire des plus original: Tosti, Montsalvatge, Gershwin et des chants populaires bulgares.

 

Le programme du jeudi 20 février :

 

En duo :

-Sept chansons populaires de Manuel de Falla.

 

Emmanuel Rossfelder en solo :

 

-La grande Jota, Tarrega. 

-Recuerdos de l'alhambra, Tarrega.

-Asturias, Albeniz.  

 

En duo :                                   

 

-Rinaldo de Haendel

-Schubert: Ave Maria

-Schubert: Stänchen.

-Bacchianas n°5 , Villa Lobos. 

-Carmen, Bizet.      

                                    

-surprises…

 

Hôtel Le Méridien-Tahiti 20 février 2014 à 18h30

Entrée 3000 francs par personne avec une boisson

Billets en vente à l’Hôtel Le Méridien-Tahiti et Ivea-Bose au Centre Vaima

 



16/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres