Musique En Polynésie

Musique En Polynésie

Stage de guitare Flamenca avec Fuego Gitano

 

STAGE

 

de Guitare “RUMBA FLAMENCA”

par

 

 

 

FUEGO GITANO

 

  

 

 

Doulen et Joemy Batista

duo de guitaristes et chanteur

de Rumba Flamenca

 

 

STAGE de RUMBA FLAMENCA

 

Un stage est organisé à l’attention de TOUS les guitaristes quelque soit leur niveau, pour appréhender cette Musique Gitane : La Rumba Flamenca.

 

Le stage est prévu sur deux demi-journées,

 

Le samedi 7 mai l’après-midi et le dimanche 8 mai le matin.

 

Les stagiaires se produiront ensuite lors du final du Concert de FUEGO GITANO au Mériden le 8 mai à 17 heures.

 

Pour les inscriptions , remplir le document joint accompagné du règlement par chèque à l’ordre de MEP.

 

 

 

La Rumba Flamenca

 

Au cours du XXVIIIème siècle, la guaracha cubaine va être adoptée par les gitans de Séville en Espagne et au Portugal, et prendre le nom de rumba flamenca. Elle est avant tout une musique conviviale, rythmique elle est idéale pour jouer à plusieurs, entre joueurs débutants et confirmés.

Les Gipsy Kings en sont l'emblème, mais elle a été jouée aussi par de grands guitaristes flamenco comme Paco de Lucia (Río Ancho, Entre Dos Aguas) ou encore Paco Pena (La Lola).

 

Fuego Gitano (prononcer Ritano) est un Duo de musiciens Gitan composé de Doulen (guitare solo et chant) et de Joémy BATISTA (guitare accompagnement) .

 

Natifs de  Montpellier ces gitans Catalans sont musiciens de générations en générations et Joémy  est le petit-fils du grand Manitas de Plata.

 

Par ses rythmes le groupe, aux antipodes de leurs racines, s’est installé   à Nouméa depuis quelques années .

Fuego Gitano se produit plusieurs fois par semaine dans les restaurants, hôtels ou bien pour des soirées privées comme celle donnée pour le groupe Chico et les Gipsy en Novembre 2005 lors de leur venus pour un concert à Nouméa.

 

Fuego Gitano est né de la fusion entre le flamenco puro  et  la Rumba Camarguaise. Cette musique ne se lit pas, elle se sent, Musique du cœur et de l’instant, une composition pourra être joué des centaines de fois de manières différentes.

Outre les nombreux concerts qu’il donne en Nouvelle-Calédonie, Fuego Gitano a été invité en 2007 pour assurer la première partie du concert du guitariste Gitan Mario REYES et a donné une série de concerts  à Brisbane en janvier 2010 invité par le Groupe Flamenco Fire.

Au mois d'Août 2010, Doulen était invité à intégrer le National Australian Flamenco Compagnie en tant que chanteur pour une série de cinq concerts au Quensland Art Center avec la compagnie Flamenco Fire pour une création A Andaluz.

Le répertoire de Fuego Gitano est riche de compositions et d’arrangements de Doulen Batista mais aussi les « thèmes classiques » diffusés quotidiennement dans les radios du monde et qui ont fait le succès de groupes comme les Gipsy King, notamment Bamboléo, A mi manera, Amor de mis amores, etc.

 

L’exemple de Manitas de Plata:

 

Manitas de Plata (littéralement petites mains d'argent mais en fait correspond à l'expression en français « doigts de fée ») est connu comme un célèbre guitariste gitan.

De son vrai nom Ricardo Baliardo, Manitas de Plata est né le 7 août 1921 à Sète, dans une caravane.

 

Il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata, l'homme aux « doigts de fée ».

Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Du vivant de Django Reinhardt, il n’ose même pas penser à détrôner celui que l’on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public, et le miracle se produit.

À New York, lors d’une exposition de photographies de son ami Lucien Clergue, un admirateur le reconnaît sur un des clichés et le persuade d’enregistrer. Il réalise son premier album dans la chapelle d'Arles. Un manager américain le fait jouer sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York en décembre 1965.

 

Le gitan illettré, qui ne sait pas lire une note de musique, conquiert le monde. En mars 1964, un soir de corrida à Arles, Picasso, après l’avoir entendu jouer, s’écrie : « Il vaut plus cher que moi ! ». Il était un ami de Salvador Dalí.

 

Depuis 1967, Manitas de Plata ne cesse de sortir des disques, parcourt le monde entouré de sa tribu et toujours de son fils aîné, Manéro, l'un des derniers grands chanteurs de Camargue, ou en formation plus réduite, sa famille autour de lui. Il joue ainsi aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Angleterre, en Algérie, etc.

Manitas a vendu plus de 93 millions d'albums de sa musique, plus de 83 disques différents .

Il vit aujourd'hui très modestement à la Grande Motte. Manitas a perdu Hippolyte Baliardo, âgé de 80 ans, le 27 mai 2009, son frère cadet, qui l'accompagna durant les débuts de sa carrière sur les plus grandes scènes du monde, lui aussi ami des plus grands.

Le 8 août 2009, il se produit encore aux arènes "El Cordobes" à Palavas-les-Flots (France), à l'occasion de la soirée hommage dédiée à son frère Hippolyte mais également aussi à l'occasion de son anniversaire (7 août 2009) ; le public lui fait alors une standing ovation émouvante, lui ce gitan illettré, qui a fait connaître El Flamenco au monde entier, ayant réduit plus tard cette musique à ses formes les plus pures.

 

Manitas de Plata est aujourd'hui considéré comme le plus grand guitariste Flamenco au monde bien que controversé par les puristes traditionalistes de l'école académique espagnole, du fait de son analphabétisme et de son non-académisme.

Manitas reste pourtant l'artiste du monde flamenco, toutes tendances réunies, qui aura le plus vendu d'albums dans le monde, artiste toujours respecté et aimé justement de par son art extraordinaire. Salvador Dali, qui ressemblait au père de Manitas, dira de lui, "À chaque fois que Manitas joue, les pompiers prennent feu".

 

Manitas a rencontré les personnes les plus influentes du monde artistique, économique, littéraire et politique, toutes subjuguées par l'art, la personnalité de l'artiste à la fois modeste, quelque peu narcissique, mais toujours si attachant, émouvant et authentique.

Il existe à l'ONU, une permanence internationale du monde gitan représentant ses populations diverses et variées. C'est grâce à Manitas de Plata qui, lors d'un séjour aux USA et sa rencontre avec le secrétaire général de l'ONU de l'époque , aura permis l'ouverture de cette représentation diplomatique. Manitas de Plata est et reste l'un des plus grands artistes du XX siècle.

A noter également qu'il est l'oncle de Jean-Pierre Cargol, surnommé "El Rey", L'enfant sauvage dans le film du même nom de François Truffaut. "El Rey" vit à Montpellier de sa musique.

 

Ecoutez Manitas de Plata:

 

http://youtu.be/Eex1aqbfP08

 

http://youtu.be/GZxkrNGfbAA

 

 

Les Concerts:

 

Le jeudi 5 mai 2011 à 19 heures au au Lycée Hôtelier de Punaauia

 

Le vendredi 6 mai à 19h30 au Conservatoire Artistique de la Polynésie française

 

Le dimanche 8 mai 2011 à 17 heures à l’Hôtel Le Méridien de Punaauia

 

 

 

Tarifs pour les concerts:

 

        Jeudi 5 et vendredi 6 mai      Dimanche 8

adhérent :                                             2000 francs        2500 francs

Non adhérent :                                      3000 francs        3500 francs

Jeunes et étudiants :                             1000 francs        1000 francs

 

Renseignements , réservations :

 

Adhérents :Colette Cartier au  cartier@mail.pf

 

Non adhérents : billets en vente à partir du vendredi 29 avril 2011

À la  boutique HEIPOE de l’hôtel SOFITEL Maeva Beach

 

La billetterie est aussi ouverte une heure avant le Concert

 

-www.mep.blog4ever.com

 

-Facebook : Musique En Polynésie

 

-Courriel : mep@mail.pf

 

-Téléphone : 78.80.62

 

MERCI

à nos partenaires :

 

Banque de Polynésie, Total Polynésie, Air Calédonie, Air France, Air Tahiti Nui, Air Tahiti , Lan Airlines, les Hôtels Le Méridien, les Hôtels Intercontinental, Le Conservatoire Artistique de la Polynésie française, Décoflor, la bijouterie HEIPOE du Sofitel, Ofaiputuputu Fare d’hôtes Raiatea, Club Découverte, Primmo, Musicales de Tahiti, La Dépêche de Tahiti, Les Nouvelles de Tahiti, Tiki Mag Fenua TV, RFO Polynésie, TNTV, Radio 1, Taui FM, Imprimerie Polypress, Université de la Polynésie française ,Tahiti-Agenda,Tahiti Urban Pub

 

 

 

 

MUSIQUE en POLYNESIE

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, créée en 1986, Journal Officiel du 10 mai 1986

Reconnue d’intérêt général

 B. P. 1711 - 98713 Papeete 

mep@mail.pf - blog : http://mep.blog4ever.com 

téléphone : +689.78.80.62

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inscription au stage:

 

 

 

Mr , Mme ,Melle (rayer mention inutile)

 

Nom:                                     Prénom:

 

 

Age :

 

 

Niveau de guitare:                          de formation musicale :

 

 

Téléphone:                                       Vini:                         

 

 

adresse mail:

 

 

Participera au stage : répondre oui ou nonà la ligne correspondante

 

du samedi après-midi:

 

Du dimanche matin :

 

Les deux :

 

Droits d’inscription:

 

Demi journée :            5000 francs

 

Stage complet :           7500 francs comprenant aussi une entrée gratuite au Concert du Méridien

 

 

Ci-joint le règlement de                     francs par chèque, espèce (rayer mention inutile)



04/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres